Retour à l'accueil

L'élevage

Un peu d’histoire ~ La reproduction ~ Le grossissement ~ La certification bio ~



Un peu d’histoire ---------------------------------------

un bassin d'élevage - click pour voir en grand Inventée vers 1740 par Jacobi, un lieutenant de Westphalie, puis oubliée presque immédiatement, la reproduction artificielle des truites fut redécouverte un siècle plus tard, en 1843, par Joseph Rémy et Antoine Géhin, deux modestes pêcheurs vosgiens, originaires de La Bresse, petit village construit sur les rives de la Moselotte. Au départ, les alevins sont nourris avec du foie de veau broyé et du sang bouilli. La première pisciculture au monde sera créée en 1852 à Beaume-les-Dames (Doubs). L’Etat français, conscient de l’importance de cette découverte, sera ensuite le moteur du développement de la pisciculture dans notre pays. La première pisciculture d’Etat sera construite dès 1853 à Huningue, en Alsace, et l’Etat restera propriétaire de plusieurs dizaines d’exploitations durant près d’un siècle et demi, les seize dernières piscicultures domaniales n’étant transférées qu’en 1995 au Conseil supérieur de la pêche, devenu Office national des eaux et des milieux aquatiques (Onema). Aujourd'hui, celles-ci ont été en générale vendues à des fédérations départementales de pêche.

[ haut de page ]





La reproduction ---------------------------------------

les bassins de la pisciculture de la Fajolle - click pour voir en grand Selon les espèces, la période de reproduction s’étend généralement d’octobre à mars. C’est le changement de la température de l’eau et du nombre d’heures de soleil (photopériode), qui va déclencher la maturation des géniteurs, sélectionnés sur divers critères (esthétique, précocité, résistance aux maladies…) pour leur capacité à se reproduire.
La fécondation se déroule « à sec » au bord des bassins : les poissons sont endormis dans une grande bassine à l’aide d’un produit à base de clou de girofle. On éjecte les œufs des femelles en leur pressant légèrement sur le ventre. Ceux-ci sont récupérés dans des seaux en plastique.
Immédiatement après la ponte, on procède de la même manière avec plusieurs mâles dont on dépose la laitance sur les œufs. Après un mélange délicat, on recouvre les œufs avec de l’eau propre de la rivière. C’est à cet instant qu’a lieu la fécondation. Les œufs sont ensuite transférés dans l’écloserie, un local spécialement aménagé à cet effet, comprenant plusieurs bassins alimentés par une eau de source. Ils sont longuement lavés, puis déposés dans des paniers ou des incubateurs. Ils démarrent une incubation d’une durée de quatre à huit semaines (selon les espèces et la température de l’eau).
Après éclosion, les alevins qui ne pèsent que quelques centièmes de grammes, se nourrissent d’abord seuls grâce à leur sac vitellin, qui se résorbe en quelques semaines. Ensuite seulement, ils seront nourris au minimum quatre fois par jour avec de la poudre, puis des granulés d’un diamètre augmentant en même temps que leur taille.

[ haut de page ]





Le grossissement ---------------------------------------

Un bassin... - click pour voir en grand Les truitelles sortent de l’écloserie au début de l’été. Elles pèsent alors environ 1 g et mesurent à peine 4 cm. Elles sont installées dans des bassins en résine polyester, afin d’en faciliter le nettoyage. Elles sont nourries deux fois par jour. Leur taille augmentant, les poissons sont triés à la main afin de garder des lots homogènes, de favoriser la croissance et d’éviter le cannibalisme. Les truites sont élevées ainsi, passant régulièrement dans des bassins de plus en plus grands, jusqu’à un poids d’environ 250g, auquel elles sont vendues pour repeupler les rivières ou pourvoir à la consommations humaine.

[ haut de page ]





La certification bio ---------------------------------------

Le label bio - click pour voir en grand La Pisciculture de La Fajolle compte parmi les premières piscicultures à avoir obtenu la certification AB. En effet, celle-ci remonte à 2001, le cahier des charges régissant la production de poissons bio ayant été rédigé et adopté en 2000. La France ne compte aujourd’hui qu’une vingtaine de piscicultures certifiées AB, toutes productions confondues.

Le cahier des charges de la pisciculture biologique se base sur quatre éléments essentiels :
- la qualité de l’eau,
- l’origine de l’alimentation,
- le bien-être des poissons,
- la limitation des traitements.

Ainsi, tous les cours d’eau ne peuvent recevoir de pisciculture biologique. Seuls les cours d’eau classés A peuvent y prétendre. C’est le cas du Rébenty, dont les eaux atteignent la pisciculture sans avoir rencontré la moindre pollution.
Les aliments utilisés à la Pisciculture de La Fajolle sont certifiés AB. Garantis sans OGM, ils se composent pour moitié de produits végétaux et d’huiles végétales certifiés AB, pour l’autre moitié de farines de poissons issus de pêcheries durables. La « part animale » de l’aliment est donc produite à base de déchets d'élevage de poissons ou de pêcheries humaines (déchets de filetages, poissons non calibrés…) et d’espèces non menacées directement par la surexploitation des ressources.

La charte de la pisciculture biologique autorise une densité maximum en bassin, de 20 kg de poissons au m3. A la Pisciculture de La Fajolle, celle-ci dépasse rarement 15 kg / m3, et ce juste avant les tris.

Enfin, contrairement à la pisciculture conventionnelle, le pisciculteur bio ne peut utiliser comme il le souhaite l’ensemble des produits sanitaires et vétérinaires autorisés dans l’élevage des poissons. L’usage de produits chlorés ou de formol est par exemple interdite pour traiter des poissons bio. Celui des antibiotiques est, lui, strictement réglementé : un seul traitement par antibiotique est autorisé par an et par lot de poissons, uniquement sur prescription d'un vétérinaire. A la Pisciculture de La Fajolle, nous essayons d’éviter au maximum l’usage des produits sanitaires et nous tentons de compenser cet « inconvénient » par la production d’un plus grand nombre d’alevins. Les truites produites et commercialisées sont ainsi le plus souvent issues d’une sélection naturelle. Le respect de ce cahier des charges par la Pisciculture de La Fajolle est vérifié chaque année par le société Ecocert.

[ haut de page ]










Pisciculture de La Fajolle 2 route d'Ax-les-Thermes 11140 La Fajolle
francois@pisciculturedelafajolle.com Tél. : 04.68.20.77.40 / 06.12.21.96.52